Couverture du Dictionnaire des monuments historiques d'Alsace
© Editions  La Nuée Bleue - 1995 - Tous droits réservés

NOS OBJECTIFS

Fondée en 1855 et reconnue d'utilité publique en 1865, la Société pour la conservation des monuments historiques d'Alsace s'est donnée pour mission la sauvegarde, la mise en valeur et l'étude du riche patrimoine archéologique, architectural et historique de la région.
Aujourd'hui, son programme d'activité s'articule autour de quatre pôles majeurs :

* la préservation et valorisation du patrimoine
* des cycles annuels de conférences
* des visites et des voyages

* des publications, dont la revue des Cahiers Alsaciens d'Archéologie, d'Art et d'Histoire et une Lettre d'information trimestrielle.

 

LE MOT DU PRESIDENT

En ce début d'année 2016, je voudrais manifester le souhait de la renaissance d’un intérêt actif pour notre patrimoine alsacien.
Cette culture est très menacée par l’inculture croissante, liée à une éducation méprisant l’histoire et les arts, surtout d’essences régionales. Le centralisme qui se renforce avec la nouvelle grande Région va piétiner notre représentativité alsacienne dans les assemblées aux nombreux membres, le tout étant accentué par notre éloignement géographique des lieux de réunions potentiels, à Châlons-en-Champagne ou, au mieux, à Metz. La force associative de l’Alsace ne doit pas disparaître et, pour ce faire, les sociétés des anciennes « petites » régions, à vocation comparable, doivent s’allier pour se faire entendre.
Pour prendre un exemple concret, il convient d’évoquer le cas de la CRPS (commission régionale du patrimoine et des sites), cette commission consultative d’une trentaine de membres, chargée de donner son avis dans les procédures de classement ou d'inscription des monuments historiques, mais aussi dans la constitution ou la modification des zones de protection du patrimoine architectural, urbain et paysager et des secteurs sauvegardés.
La nouvelle CRPS rassemblera les représentants de toute la grande Région, membres institutionnels des services de l’État, élus locaux, personnalités qualifiées et représentants d'associations de défense du patrimoine. Les élus, non seulement ceux qui sont membres de plein droit mais également chaque maire concerné par « son » monument, se déplaceront-ils, comme cela était de coutume dans notre ancienne CRPS ? Les nombreuses associations actuellement représentées pourront-elles toutes siéger, et sinon lesquelles ? Ne privilégiera-t-on pas les associations nationales aux multiples antennes régionales ?
Pour notre part, nous avons adressé à Mme Anne Mistler, directrice régionale des affaires culturelles, une lettre plaidant pour un siège à la nouvelle CRPS pour notre Société qui, il faut le rappeler, a été fondée en 1855 par le préfet du Bas-Rhin Migneret. Il convient enfin d’espérer que les CRPS restreintes, qui étudient en amont les dossiers à présenter à l’assemblée plénière, soient maintenues à Strasbourg.

 

Guy BRONNER.

   

 

Le programme de la saison 2016-17 est paru

et découvrez nos Lettres d'informations trimestrielles - nouvelle livraison, le n° 48 (oct 2016)

 

SORTIES

    Dimanche 30 octobre 2016 Sur les traces des...
 

CONFÉRENCES

2016-12 - Architecte Salomon

    Véronique UMBRECHT  (Historienne de l'Art, chercheur associé de l'...